Le BTS Maintenance des systèmes (ou MS) en formation initiale ou en alternance : forme des techniciens supérieurs en charge des activités de maintenance des systèmes de production, des systèmes énergétiques et fluidiques et des systèmes éoliens. Ces techniciens assurent les interventions de maintenance corrective et préventive, l’amélioration de la sûreté de fonctionnement, la gestion des pannes et des dysfonctionnement et l’intégration de nouveaux systèmes, mais aussi l’organisation des activités de maintenance, le suivi des interventions et la mise à jour de la documentation…

Contenu de la formation

La formation s’effectue généralement en deux ans après le bac. L’objectif est de former des spécialistes de la maintenance et de donner à ses élèves des compétences et des bases solides.

En outre ses enseignements généraux, des enseignements pluritechnologiques (électrotechnique, mécanique, automatique, hydraulique…) sont également dispensés et vont permettre aux étudiants de pouvoir être à même de détecter une panne, diagnostiquer des dysfonctionnements, établir le plan de réparation et ainsi assurer la remise en service d’une installation. D’autre part, l’enseignement est entrecoupé de périodes de stage obligatoire sur deux ans, allant de 4 semaines en première année, 6 semaines en deuxième année.

On retrouve, dans le BTS MS, les enseignements suivants :
- Culture générale et expression
- LV1
- Mathématiques
- Physique et chimie
- Etude pluritechnologique des systèmes
- Organisation de la maintenance
- Techniques de maintenance, conduite, prévention
- Accompagnement personnalisé
- LV2 (facultative)

Conditions d’admissions et inscriptions

Il est possible d’intégrer cette formation avec n’importe quel baccalauréat technologique STI2D, un Bac scientifique ou encore un Bac pro. Toutefois, la moitié des candidats ont suivi un Bac pro et plus de deux sur cinq, un Bac techno industriel. Des formations tels qu’un Bac pro Électrotechnique, Energie, Equipements Communicants ou Maintenance des Equipements Industriels sont un plus.

 

Et après ? Débouchés et poursuites d’études

Il est possible de poursuivre en licence professionnelle du secteur de la maintenance, de la gestion industrielle, de la production industrielle…, en licence LMD (mention Sciences Pour Ingénieur, par exemple) ou encore des écoles d’ingénieurs (après une CPGE Classe préparatoire technologie industrielle post-bac+2 type ATS).

La formation peut amener à différents postes tels qu’ascensoriste, responsable du service après-vente, technicien(ne) de maintenance industrielle, technicien(ne) en automatismes. Vous assurez la maintenance corrective et préventive des installations, l’amélioration de la performance des moyens de production et l’intégration d’équipements nouveaux. En tant que technicien supérieur MS, vous serez amené à exercer dans des entreprises de production industrielles, ou encore des entreprises spécialisées de maintenance du secteur industriel, tels des sites de production aéronautique ou des sites de l’industrie pharmaceutique, pétrochimique ou agroalimentaire, par exemple.