LE LYCÉE ANDRÉ MALRAUX  va mettre en place une réforme de la formation, un nouveau Diplôme National des Métiers d’Art et du Design (DNMADE) sera mis en place à la rentrée 2018 dans l’académie de Créteil.

Ce nouveau diplôme conférant grade de licence, un niveau bac+3 selon les standards européens de l’accord de Bologne, est accessible à tous les bacheliers.

Les deux formations qui existent actuellement :

MANAA (Mises à niveau Arts Appliqués) et le BTS DG (Design Graphique) seront progressivement remplacées par le DNMADE.

Nous sommes en attente de la parution du référentiel du DNMADE par le Ministère de l’Éducation Nationale pour présenter le contenu de nos formations.

Le BTS Design Graphique sera maintenu à la rentrée 2018 pour accueillir les étudiants de MANAA de l’année scolaire 2017-2018.

DNMADE

DIPLÔME NATIONAL DES MÉTIERS D’ART ET DU DESIGN  

Pour la rentrée 2018, la MÀNAA, les BTS de design et les DMA vont être remplacés par le DNMADE (diplôme national des métiers d’art et du design).

 

  • UNE RÉFORME NATIONALE

Les formations publiques en design, arts appliqués et métiers d’art vont évoluer. Ces parcours se déroulent en trois ans et valent grade de licence. Ils sont accessibles aux titulaires de tous les baccalauréats et BMA. Ce diplôme devrait devenir un parcours unique de premier cycle pour les études en arts appliqués.

Si la réforme et la mise en place du DNMADE sera généralisée dès 2019, 14 académies sur 27, dont l’académie de Créteil, se sont d’ores et déjà portées candidates pour expérimenter ce diplôme dès 2018.

La MÀNAA ne sera plus proposée à la rentrée 2018. Le BTS et le DMA vont exister en parallèle du DNMADE, le temps de la transition.

Les bacheliers voulant intégrer le DNMADE seront sélectionnés sur dossier VIA PARCOURSUP.

Chaque semaine, les étudiants suivront une trentaine d’heures de cours, à la fois pratiques et théoriques. Parmi les unités d’enseignement figurent celles de la « culture des arts, du design et des techniques », des « outils et langages numériques » et du « savoir-faire et excellence technique ».

Le DNMADE se veut également très professionnalisant. Les élèves seront confrontés très rapidement à la réalité de leur futur métier via la conception de micro-projets individuels et collectifs.

La formation compte deux périodes de stage : deux semaines au cours du deuxième semestre pendant la première année et entre douze et seize semaines au quatrième ou cinquième semestre, lors de la deuxième année.

 

  • CONTENU DE LA FORMATION

La formation s’échelonne sur trois années :

– une première année de découverte et d’acquisition des fondamentaux des arts appliqués, des métiers d’art et du design,

– une deuxième année d’approfondissement et de spécialisation,

– une troisième année de perfectionnement et de projet en design.

 

  • MENTION GRAPHISME DU LYCÉE ANDRÉ MALRAUX

ÉDITION              

Ce parcours se fonde sur les connaissances du métier du livre, de l’édition, de la publication. Il aborde aussi l’identité visuelle, l’affiche, la création et la composition typographique au service d’un objectif de communication. L’apprentissage et la pratique des outils numériques (de l’écran aux procédés d’impression) est essentiel à la matérialisation de ces projets. Sous formes d’expérimentations et de recherches conceptuelles, vous aborderez les problèmes techniques professionnels.         Parcours prenant appui sur le métier du livre, de l’édition et la publication. Communiquer est l’objectif principal, au travers de l’affiche, la création et la composition typographique. Un apprentissage des outils numériques accompagne la finalisation des projets d’étude, de l’écran à l’impression-façonnage. La recherche, la conception et l’expérimentation permettront d’aborder la résolution de problèmes techniques et professionnels.

ILLUSTRATION

Ce parcours est une approche créative des pratiques techniques et plastiques développant les bases des outils et médiums d’expression fondamentaux (traditionnels et contemporains). Différents ateliers techniques rythmeront la formation (typographie, gravure, sérigraphie, risographie, photographie, procédés artisanaux et innovants) et seront complétés par des cours théoriques abordant les enjeux de la représentation (histoire du graphisme, des langages, des signes, de l’écriture etc.).              Un parcours de développement de la créativité au travers des pratiques techniques et plastiques ; les média d’expression traditionnels et contemporains  trouvent pleinement leur place au travers de différents ateliers de création (typographie, gravure, sérigraphie, risographie, photographie, procédés artisanaux et innovants). Les enjeux de la représentation seront abordés grâce à l’histoire du graphisme, des langages, des signes, de l’écriture…

ÉVÈNEMENTIEL

Ce parcours explore le déploiement de l’image d’une marque ou d’une institution à différentes échelles. Du volume à l’espace, l’étudiant se familiarise avec la pluralité des supports au-delà des champs bidimensionnels (installations, muséographie, scénographie, signalétique, parcours, déambulation, publicité sur lieu de vente, packaging etc.). Intervention pérenne et/ou éphémère sont les terrains d’investigation de ce parcours ancré dans l’évènementiel. Du volume à l’espace, l’étudiant se familiarise avec les nombreux supports visuels au-delà des champs 2D (installations, muséographie, scénographie, signalétique, parcours, déambulation, publicité sur lieu de vente, packaging etc.). Les interventions pérennes et/ou éphémères sont les terrains d’investigation de ce parcours ancré dans l’évènementiel, où l’image d’une marque ou d’une institution y sont pleinement représentées.

 

  • UNE RECONNAISSANCE INTERNATIONALE

Le diplôme national des métiers d’art et du design vaut grade de licence. Il est reconnu au niveau européen (180 ECTS) et permet soit, de s’insérer au niveau professionnel, soit de poursuivre des études en France et à l’international.

 

  • Et après ?

 

Les diplômés seront formés à différents types de métier : designer, modeleur-maquettiste, infographiste, calligraphe, photographe…

Plusieurs choix s’offrent ensuite aux élèves qui souhaitent poursuivre leurs études. Comme le diplôme supérieur des arts appliqués (DSAA) ou le diplôme national d’expression artistique (DNSEP).

Les étudiants pourront également intégrer une école supérieure d’arts appliqués ou une école supérieure d’art. Toutes ces formations ne sont pas accessibles à l’issue d’un BTS ou du DMA.